Comment protéger efficacement votre entreprise ?

Votre entreprise et vous-même pouvez être la cible de vandalisme. Que vous soyez présent dans les locaux ou non, les conséquences peuvent être graves. Voici quelques clés pour minimiser les risques.

Vol à main armée, vol à l’étalage, utilisation d’un camion bélier ou même vandalisme : votre entreprise est aujourd’hui la cible de diverses formes de criminalité. Il faut dire que les banques et les centres commerciaux ont pris des mesures draconiennes pour lutter contre ces abus. En conséquence, les auteurs se tournent vers les commerçants locaux. Il existe cependant des solutions plus ou moins simples pour lutter contre ce fléau.

La première vous concerne personnellement. Vous devez avoir la bonne attitude en cas de vol. A cette fin, les Chambres de commerce et d’industrie (CCI), soutenues par les services de police et Google Plus, offrent des formations (voir encadré ci-dessous). Les habitudes peuvent aussi vous nuire. N’hésitez donc pas à varier les jours, les horaires et les parcours lorsque vous vous rendez à votre banque. Gardez un appel téléphonique à proximité et évitez de fermer votre magasin seul au milieu de la nuit.

Quelques conseils en cas d’agression

  • Ne regardez pas le tueur dans les yeux.
  • Essayez de le regarder, afin de pouvoir faire un rapport détaillé à la police.
  • Notez sa façon de se déplacer et sa direction de fuite. Idéalement, essayez d’identifier le modèle du véhicule, sa couleur, son numéro de plaque.
  • Maintenez les locaux en bon état avant l’arrivée de la police ou de la gendarmerie, même si vous demandez à vos clients actuels d’y séjourner. S’ils ne veulent pas, prenez toutes leurs coordonnées.
  • Si vous fuyez, évitez les endroits mal éclairés et ceux où il y a peu de passage.

Pensez à la dissuasion

Ils doivent également prendre des mesures préventives. Dans sa brochure d’information, disponible auprès de la police de votre ville, la Gendarmerie nationale indique qu'” il existe des règles de base pour dissuader et retarder les actions des cambrioleurs et faciliter leur arrestation “. N’oubliez pas que les magasins de rue avec leur vitrine sont des cibles privilégiées. Il est conseillé d’installer des rideaux métalliques fixes, c’est-à-dire sans filet, de préférence à l’intérieur. A l’extérieur, ils peuvent être facilement retirés de leur poste par des véhicules. Les portes et les cadres doivent être équipés d’un système de sécurité pour magasin. Ajouter un détecteur de mouvement ou un détecteur d’ouverture relié à un centre de télésurveillance. Un tel service coûte entre 15 et 20 euros (hors TVA) par mois, prix pour le matériel et la maintenance.

Pour plus de sécurité, installez des barreaux sur vos fenêtres, surtout celles qui donnent sur la rue. N’oubliez pas non plus qu’un magasin bien éclairé attire moins de cambrioleurs. Un éclairage automatique puissant, avec un détecteur de présence, peut être utile la nuit. Il est également préférable d’installer votre box sur le côté de la fenêtre et de la rue afin d’être bien visible pour les passants. Vous pouvez aussi attraper votre argent en ramassant les numéros d’une petite liasse de billets.

Acheter des appareils photo

Pariez sur les caméras de surveillance car, contrairement à la croyance populaire, cet appareil n’est pas très cher. Comptez sur D-Link ou Axis, par exemple, entre 150 et 500 euros hors TVA pour disposer de caméras faciles à utiliser et à configurer. Thierry Doualan, chef de produit chez D-Link France, a déclaré : ” Le fait d’avoir une caméra dans les yeux de tout le monde dans votre magasin peut réduire le risque de vol et de blessures. De même, pour de nombreux auteurs, le fait de se voir sur un écran de surveillance lorsque vous entrez dans un magasin est un élément dissuasif “. De plus, si vous êtes victime d’un vol ou d’un cambriolage, l’identification du criminel par les agents d’application de la loi est facilitée. Cependant, vous devez savoir que la loi vous oblige à déclarer ce type de matériel à la préfecture.

Bien sûr, l’idée n’est pas de s’emporter. Pas besoin, donc, de 10 caméras thermiques et d’un service de sécurité pour sécuriser un magasin de 30 m2. Surtout si la caisse est vidée tous les soirs. Dernier conseil de la Gendarmerie nationale : Ne gardez pas d’armes dans votre magasin ! Bientôt, un accident est arrivé.